top of page

JARDINS D'ENFANCE
projet en cours
2020 - 2024

Au gré d'un parcours particuliers et d'expériences atypiques,

l'Enfance s'est imposée comme le sujet phare de mon travail artistique.

Démarche prépondérante dans ma vie d'adulte, je travaille aujourd'hui en tant qu'éducateur

au sein d'une Maison d'Enfants à Caractère Social.

 

Marqué par des problématiques constantes et critiquable en nombreux points,

difficilement accessible à un plus large public que les acteurs du médico social,

le système de la protection de l'enfance se doit de rester en évolution permanente.

 

Loin de ces débats.

Afin de tendre au meilleur accompagnement possible

au sein de leurs environnements que sont le foyer, la famille, l'école, la société ...

Remettre au centre la paroles des premiers concerné.es aiderait il

a une meilleure compréhension des problématiques qui les traversent si jeunes. 

 

Au fond que sait-on ?

 

Observations, réflexions, écrits, rapports, réunions … Tout cela n'en reste pas moins interprétations d'une intimité fragile

et d'une profondeur difficilement accessible tant elle propre à chaque situation.

 

Bien que sujet de discussions et de controverses au sein de la profession,

la relation et le lien semblent être les premiers outils d'un travail fait de rapport à l'Humain

et dont l'objectif premier reste l'intérêt et le bien être de l'accompagné.e.

 

Parfois impossible, parfois plus intense que l'accompagnant.e l'aurait imaginé.

Ce lien si privilégié qu'il soit, reste définit par l'accompagné.e lui même.

Dans cette forme d'aide contrainte ils/elles nous confient la place qu'ils/elles souhaitent.

 

Loins d'être anodins ces espaces de confiance et de sécurité sont la consolidation

d'équilibres psychiques fragiles pouvant mener au chemin de la résilience.

 

Afin d'accompagner, d'aider, de reconstruire, redonner confiance, espoir ou sécurité …

L'éducateur-trice accède, ou non, aux coffres forts de ces profondeurs.

Tend à interpréter et devient gardien de la parole.

 

J'ai donc pensé ce premier corpus d'image dans l'idée d'un projet pour et avec l'Enfant.

Où en tant qu'éducateur j'ai tendu à une interprétation par le biais d'une valise personnelle qu'est l'outil photographique. 

 

Une parole laissée furtivement au détour d'un couloir, gravée au sein du négatif symbole d'un traumatisme gravé en soi.

Un dessin. Un regard. Un geste. Un instant. Ce qui ne s'exprime pas.

Interpréter par l'image afin de générer émotion, ressentis, représentation singulière. 

 

L'empathie.

Tendre à comprendre afin d'accompagner au mieux, faire lien d'une situation à une autre, faciliter l'identification à ses pairs,

libérer la parole anonymement, créer pour se soulager, se voir représenter par d'autres … 

 

L'image pourrait elle aider à cette reconstruction ?

Trace symbolique et matérielle d'une réflexion, d'une émotion, et des ressources

dont ils/elles font preuve afin de faire force et beauté des douleurs et tourments endurés. 

 

Ce premier corpus d'image se souhaite la base d'un travail au long court,

visant la co-construction d'un essai photographique avec et pour des enfants en situation de placement.

Pour qui l'expression artistique et une forme de médiation à l'image pourrait se voir bénéfique et/ou réparatrice. 

bottom of page