DANS LE SILENCE
2017 / 2021

Douze années de vie communes, dans la terreur, pour elle et ses enfants …

Ma mère trouve une échappatoire traduisant détresse et désespoir.

Noël 1996. Divorce.

Dans la précipitation des interrogations, séparations et interdictions, les négatifs restent dans un tiroir. Ma mère les veux, mon père refuse, ma sœur les voles.

Animé par le même souhait que cette dernière de lui faire plaisir, je scanne des années plus tard tout ses négatifs, et découvre un talent supplémentaire à notre mère …

 

« Dans le silence » est donc issu d'une collaboration entre ma mère et moi.

Une absence de structuration précoce de la personnalité par des expériences constructives de l'enfance n'ayant pas permit de prendre acte immédiatement de l'événement traumatisant, ce projet résulte d'un long processus personnel de croissance post-traumatique.

Réédification d'un parcours familial chaotique par l'image qui ramène à la première utilisation du mot « résilience » dans un contexte psychologique. 

Témoignage qui par surcroît évoque un aspect dénonciateur, permettant à un public, souvent averti et conscient, mais éloigné du sujet, de se créer une représentation interne et intime de la violence conjugale et parentale trop souvent laissée sous silence. 

La photographie étant utilisée ici à des fins thérapeutiques, sublimant par

la pratique artistique les fractures traumatiques. 

« Dans le silence » est la reconstruction d'un récit personnel et intime menant symboliquement au chemin de la résilience : capacité de rebond après le choc.

 

Devoir de reconnaissance du courage et dévouement d'une mère emprunte à tort de culpabilité.

____________

Twelve years of conjugal life in terror for her and her children ...

My mother finds a loophole translating distress and despair.

Christmas 1996. Divorce.

In the rush of interrogations, separations and prohibitions, negatives stay in a drawer.

My mother wants them, my father refuses, my sister steals them.
Driven by the same wish to make her happy, I scan years later all those negatives,

and discover one more talent to our mother ...

“Dans le Silence” is therefore the result of a collaboration between my mom and I.

Lack of early personality structuring by constructive experiences of childhood didn’t allow to take note immediately of the traumatic event, this project is the result

of a long personal process of post-traumatic growth.

Reconstructing a chaotic family journey through the image, that bring back to

the first use of the word “resilience” in a psychological context.

Testimony that also evokes a whistle-blowing aspect, allowing an audience, often informed and conscious,

but away from the subject, to create an internal and intimate representation
of domestic and parental violence too often left unaddressed.

Photography is used here for therapeutic purposes, sublimating by artistic practice traumatic fractures.

“Dans le Silence” is the reconstruction of a personal and intimate narrative

symbolically leading to the path of resilience : the ability to bounce back after the shock.

Duty of recognition of the courage and devotion of a mother wrongly burdened by guilt.